Partagez | 
 

 [débat] Le fond/La forme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin
► Age : 34
► Messages : 475
► inscrit(e) le : 13/03/2012
► Musique du moment : Mimi Teft - Fairy Tale
► Dramas du moment : Je suis pas drama
► Anime du moment : Hakuouki, Get Backers
► Genre préféré :
  • Romance
  • Drame

► Futurs écrits : Claymore : Larmes en acier (+14)
Hakuouki : La Belle de l'Hiver endormie
Naruto : Entre les draps (Deidara/Anko)


○ ○ ○ Des Choses en + ○ ○ ○
▬ Mes Fic/Ecrits préférés:
▬ Ce que j'aime énormément:
▬ Fanclubs que je soutiens:

MessageSujet: [débat] Le fond/La forme   Jeu 11 Oct - 21:06

Un sujet qui revient souvent dans les discussions sur la qualité d'une bonne fiction : la forme est elle plus importante que le fond ?

Autrement dit, abandonnez-vous la lecture d'une fanfiction dès le début si vous tombez sur un peu trop de fautes à votre goût ou certains critères négatifs pour vous, comme une mention de "POV perso" ou de "flash back", en gras et en centré, par exemple ? Et vous forgez-vous une idée du niveau de la fiction en fonction de cette première image et, en conséquence, du niveau de la recommandation faite ?

Quand on parle de "bonne fiction", on prête bien sûr autant attention à la forme qu'au fond : les deux doivent être de qualité, ou la qualité de l'un doit être telle pour faire oublier la qualité moindre de l'autre.
En ce qui concerne le fond, il faut cependant toujours du temps pour pouvoir s'en faire un avis : le lecteur ne va pas abandonner dès les premiers paragraphes. La forme va être plus facilement rédhibitoire dès le début, par contre. Dans le cas "bon fond/mauvaise forme", le risque de passer à côté d'une bonne fiction va être plus important que dans le cas inverse.

Du coup,
Estimez-vous qu'une "bonne fiction" se doit absolument d'avoir une forme "bonne" ? Au-dessus de la moyenne. Ou clairement au-dessus de la moyenne ? Ou estimez-vous que s'attacher ainsi à la forme est une erreur, et qu'on y accorde trop d'importance, souvent ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2541165/
Nouveau Membre
Nouveau Membre
avatar

Féminin
► Age : 29
► Messages : 24
► inscrit(e) le : 19/03/2014
► Genre préféré :
  • Romance
  • Policier
  • Drame
  • Aventure
  • Comique


○ ○ ○ Des Choses en + ○ ○ ○
▬ Mes Fic/Ecrits préférés:
▬ Ce que j'aime énormément:
▬ Fanclubs que je soutiens:

MessageSujet: Re: [débat] Le fond/La forme   Mer 26 Mar - 18:10

Le débat éternel qui pourrait me faire parler pendant des heures !


Pour ma part, les deux ont autant d'importance.

Je lâche facilement une fiction dont l'intrigue est illogique et les personnages trop Mary Sue/Gary Stu même si l'écriture/le style est bien. Comme je passe facilement une histoire où il y a des fautes partout même si l'histoire est sympa.

Pour moi, si l'un des deux est mauvais, c'est que l'auteur ne fait pas assez attention à ce qu'il fait, ne s'y intéresse pas assez.

J'aime beaucoup lire, j'aime beaucoup écrire.
Je fais autant que possible attention à la logique et à la cohérence de mes histoires et de mes personnages.
Je bataille des fois pendant des heures, voire des jours pour trouver le bon mot, la bonne phrase, le bon enchainement pour une scène.
J'estime que c'est un minimum pour mes lecteurs. Si mon texte n'est pas au moins "bon" à mes yeux, je ne le publie pas.

Écrire des histoires, ça n'est pas simplement raconter des trucs pour moi, c'est aussi tenter au maximum de ravir le lecteur. Me donner du mal pour lui. J'ai choisis d'écrire, j'en ai envie, j'en ai besoin, s'il choisit de me lire, je me doit au moins de lui faire honneur en lui livrant un texte aussi "bon" à tous niveaux que j'en suis capable.


Quand je lis une histoire, je m'attache à l'intrigue, aux personnages et tout ce qui touche le fond. Il faut que les personnages soient attachants, que l'histoire ait un sens - qu'elle soit un minimum réaliste, cohérente et logique - que tout arrive en son temps, ni trop vite ni trop lentement, et que le tout soit assez intéressant pour me donner envie d'y revenir.

J'aime les personnages humains, qui ont des failles, vivent ou ont vécus des trucs durs, ont des défauts qui peuvent les pénaliser - dans leur vie comme dans leurs relations.

J'aime les histoires qui tiennent debout, dont le début, le milieu et la fin ne sortent pas simplement du c*l d'une moule morte, dont les scènes s'enchaînent logiquement et où tout est cohérent. Même les récits fantastiques et science-fictionnels sont logiques et cohérents. Et avoir un début un peu étrange ou fou n'exclue absolument pas que toute l'histoire est une logique - qui certes n'appartient qu'à elle mais que tout un chacun peut capter et comprendre au moins en partie. L'un n'exclue pas l'autre.

Et je préfère une histoire un peu lente plutôt qu'un récit où on bouscule les personnages juste pour les coller ensemble plus vite.


Mais je suis tatillonne sur la forme. S'il y a des fautes toutes les trois phrases, des maladresses à tour de bras, des répétitions à ne plus savoir qu'en faire, je lâche. Qu'importe que l'histoire se tienne et que le personnage principal soit bon.

J'en suis pas à lâcher un bon texte s'il y a quelques fautes de frappe/d'accord ou quoi mais il faut que ça reste léger. Je trouve que c'est le minimum de respect au lecteur de livrer un texte relu et corrigé. Et si on ne veut pas/ne peut pas le faire soi-même, on demande à quelqu'un d'autre. Mais un texte plein de fautes, c'est le pire des répulsifs pour moi.

En plus, je trouve qu'il y a assez de bouquins de référence dans les librairies et les bibliothèques et que Word, OpenOffice et LibreOffice sont des logiciels assez intelligents pour trouver le moyen de livrer des textes sans trop de fautes.

Et puis, il n'y a pas que les fautes. Les répétitions aussi, c'est un calvaire. Le dictionnaire des synonymes et nuances se trouvent facilement en format papier ou sur le net. On n'a pas d'excuse pour répéter cent fois par page/chapitre le même mot, le même verbe ou la même expression.

Et quand je vois un "POV truc" ou un "Flash Back", je trouve ça un peu facile. Ça n'arrête pas forcément ma lecture mais ça diminue mon intérêt pour l'histoire et mon respect pour l'auteur.
Quand on lit vraiment - des livres édités comme des fictions d'un bon niveau - on trouve toujours le moyen d'éviter ce genre d'écueil.
On peut introduire un personnage référent ("je") ou un flash-back en deux/trois phrases bien écrites et judicieusement placées.

En plus, j'ai horreur qu'on s'excuse de tout ça. "Excusez-moi pour les fautes, je suis mauvais en français", je trouve ça ridicule. Si on est mauvais en français, on fait corriger ses textes par quelqu'un de meilleur que nous en attendant d'être capable de le faire nous-même. Les sites et forums d'écriture regorgent de bêta-lecteurs et de correcteurs. Et quand ils n'en ont pas, il suffit de s'adresser à un membre bienveillant. Soit il accepte de nous aider, soit il nous dirige vers quelqu'un qui le fera peut-être.
D'autant qu'un vrai lecteur-auteur n'est jamais réellement "mauvais en français". A moins qu'il se fournisse exclusivement dans les sites fanfictionnels. Mais on ne lit pas que des fanfictions. Même si les romans actuels ont des coquilles, n'empêche qu'en en lisant on finit par prendre des automatismes, on repère les fautes, on imprime l'orthographe correcte des mots.

Pour moi, un texte avec des fautes partout, c'est un texte-blague. C'est le texte d'une personne qui n'est pas vraiment impliquée dans ce qu'elle fait et qui veut juste qu'on la lise et qu'on lui serve des commentaires hypocrites genre "jdr, continu, stro bi1 !" alors qu'en fait, c'est naze à ch***.

Quand on aime un minimum écrire - pas parce que ça fait cool ou que c'est trop à la mode mais vraiment parce que ça fait partie de nous - on aime à la fois raconter des histoires et manier les mots pour le simple fait de le faire. On s'attache au sens de ce qu'on dit mais aussi à la façon dont on le dit.



Je pense qu'une bonne fiction est à la fois une fiction avec un bon "fond" et une forme au moins "correcte".
Pas besoin d'écrire comme Shakespeare, Blazac ou Rimbaud. Simplement ne pas livrer un texte rempli de fautes, c'est le minimum.

Et je pense, contrairement à la façon dont tu pose ta question, que les auteurs n'accordent pas assez d'importance à la forme alors que les lecteurs, eux, y regardent beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[débat] Le fond/La forme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Formats, éditions: le fond et la forme.
» Creas Ugenori (3e forme Ichigo inside)
» [Aide] Fond d'ecran aleatoire
» DETOURAGE ELLIPTIQUE SANS FOND
» Comment remplir une forme par une autre forme ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME ASIATIQUE :: Partie discussion écriture :: Discussion écriture-