Partagez | 
 

 Tanizaki Jun'ichiro-Journal d'un vieux fou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
«.Chô
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin
► Age : 23
► Messages : 1519
► inscrit(e) le : 06/03/2012
► Musique du moment : IU- 50cm
► Dramas du moment : A Gentleman's Dignity
► Genre préféré :
  • Romance
  • Policier
  • Drame
  • Comique

► Futurs écrits : Un OS sur F(x)
Un JoonMir
Un YongHwa*Sulli*HeeCheol
Un Taoris pas si amoureux que ça èé
2 Kristoria!

○ ○ ○ Des Choses en + ○ ○ ○
▬ Mes Fic/Ecrits préférés:
▬ Ce que j'aime énormément:
▬ Fanclubs que je soutiens:

MessageSujet: Tanizaki Jun'ichiro-Journal d'un vieux fou   Jeu 3 Mai - 12:36


« Le journal d'un vieux fou »

une petite phrase de description


Un vieillard qui a gardé le goût de l'amour s'éprend de sa belle-fille, ancienne danseuse de music-hall à la morale assez libre. Avec beaucoup d'intelligence, elle profite de son beau-père pour lui arracher des libéralités extravagantes et mener une vie de luxe. En compensation, elle lui accorde des privautés savamment limitées et le maintient dans une excitation qui s'exaspère d'autant plus qu'elle ne peut aboutir qu'à de lamentables démonstrations...
Nautiljon


PHOTOS ou VIDEOS ou AUTRES

Je n'en ai pas noté T.T

VOTRE AVIS PERSONNEL


J'ai lu ce livre vers septembre dernier, de ce fait, je ne me rappelle plus grand chose, du moins les détails passent à la trappe! Mais je peux dire que j'ai adoré ce petit vieux qui sent la fin de sa vie arriver et qui veut profiter de ses derniers instants malgré le fait qu'il ait des problèmes de santé qui l'empêchent de bouger beaucoup.
C'est un journal intime ou Usugi nous raconte tout, mais quasiment vraiment tout: sa prise de médicaments quotidienne, ses entrevues avec des personnes, les déboires de son infirmières qui tentent tant bien que mal de s'occuper de lui alors qu'il a un caractère tempétueux et surtout, ses sentiments envers sa belle-fille ( la femme de son fils). Il n'est pas amoureux d'elle, non, il fantasme juste. Elle lui laisse faire quelques folies, c'est-à-dire, lui abandonner son pied pour qu'il y dépose ses lèvres. C'est une partie du livre qui m'a fait frissonner, parce que je n'aime pas les pieds et parce qu'il aime ça et qu'il le décrit! Parfois, on y décèle une tension érotique mais tout en finesse, jamais on imaginera le vieux entrain de se faire des plaisirs solitaires, et tant mieux!
La belle-fille se sert de lui pour recevoir tout ce qu'elle désire, puisqu'il est assez riche mais lui en plus de continuer ce jeu qui tourne comme dans un cercle vicieux, se rend bien compte qu'elle ne lui porte aucun intérêt mais il continue tout de même.

Enfin, bref, j'ai vraiment apprécié ce livre, même si parfois, la description de sa journée me semblait bien trop lourde et ennuyante! C'est un livre que je recommande quand même! En plus, au niveau de l'écriture, on ressent très bien le style ombragé de Tanizaki, comme on peut le voir clairement dans l'Eloge de l'Ombre!


_________________


J’ai perdu. Je ne sais plus. J’ai perdu mon pavot. J’ai cassé ses pétales. C’est fini. Elle ne repoussera pas. Ca ne reviendra jamais. Cette douceur chaude et rouge. Mon pavot s’est fané. Il a cessé. Et j’ai perdu. Regret. Ca ronge et brûle. J’aimais. J’ai perdu et je me rends compte. J’aime encore. Pardon..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://felizcho.tumblr.com/
 

Tanizaki Jun'ichiro-Journal d'un vieux fou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Bukowski, Charles] Le journal d'un vieux dégueulasse
» Almanach du Vieux marcheur / Journal le Vieux Marcheur
» Image de fond deviant journal
» Jacques Martin dans l'auto-journal
» Recherche JOURNAL de TOTO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME ASIATIQUE :: discussion :: Littérature & Culture :: Littérature-